Le manège

J’ai trois ans

Et le manège fait son tour :

Un cheval blanc,

Un cheval noir.

Comment-ils galopent ?  Je demande à mon père.

Ils sont encore vivants, il dit.  C’est la magique.

J’ai dix ans

Et le manège fait son tour :

Un cheval en bois,

Un cheval lourd.

Comment-ils galopent ? Je demande à mon père.

Ils sont encore vivants, il dit.  C’est la machine.

J’ai dix-sept ans

Et le manège fait son tour :

Un cheval qui pleure,

Un cheval qui labour.

Comment-ils galopent ? Je demande à mon père.

Ils sont encore vivants, il dit.  C’est ce que j’imagine.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s